L’UNICEF innove grâce à la blockchain

01/22/2019

L’UNICEF innove grâce à la blockchain

Ces dernières années de nombreux cas d’usage ont émergé grâce à la blockchain, pour ceux qui en douteraient encore cette technologie a prouvé à de nombreuses reprises sa valeurs et ses apports dans différents secteurs d’activité. 

Ce que l’on retient pourtant le plus souvent c’est le caractère financier de la blockchain au travers des cryptomonnaies et de leur valorisation qui aiguisent les appétits lorsqu’elles sont au plus haut ou qui exacerbent les critiques lorsqu’elles sont au plus bas. Et puis, on en revient systématiquement au Bitcoin et à tous les maux dont il serait responsable. Pourtant, la blockchain a démontré ces derniers mois sa capacité à soutenir l’économie sociale et solidaire (ESS), l’UNICEF en est un exemple symptomatique.

 

Miner pour soutenir un fonds humanitaire

Une idée folle, mettre à disposition de l’UNICEF la puissance de leurs cartes graphiques pour miner de l’ether lorsqu’ils n’utilisent pas leur ordinateur. Une première pour une telle institution avec un objectif clair, réussir à mobilier une nouvelle population de donateurs, les joueurs plus jeunes et qui ont vocation à venir remplacer les donateurs actuels qui pour 71,6% d’entre eux ont plus de 50 ans.

Pour en savoir plus Siècle Digital

L'ex-gouverneur de la Banque de France rejoint une fintech blockchain Alimentation : la blockchain va-t-elle permettre d'éviter les scandales ?

Recevoir nos actualités